Scarecrow




Scarecrow (en français l’Épouvantail) est un super-vilain créé en 1941 (il n’apparaît cependant que très peu avant 1967). Cet ancien psychiatre, devenu psychopathe, était spécialisé dans tout ce qui constituait le mécanisme mental de la peur. Une enfance malheureuse l’avait en effet poussé à se délecter de la terreur qu’il pouvait instiller chez les autres, d’où son surnom de Maître de la Peur.

C’est un adversaire de Batman et des héros qui gravitent autour de lui (la « famille Batman »). Il fait partie des (nombreux) ennemis du Chevalier Noir qui n’ont plus toute leur santé mentale (d’ailleurs, à une époque, il a disséminé des bombes dans Gotham et exigé d’être considéré comme le dieu –au sens religieux du terme- de la Peur).

Origines



Jonathan Crane a ce que l’on peut appeler sans aucun doute possible une enfance malheureuse. Enfant illégitime, il est confié par sa mère à son arrière-grand-mère dès le jour de sa naissance, sans un regard en arrière (son père étant parti bien avant cela). Croyante fanatique, elle l’enferme, chaque fois qu’il a le malheur de faire quelque chose qui lui déplait, dans une église désaffectée, dans laquelle il est attaqué par des corbeaux qui semblent détester la combinaison qu’elle le force à porter.

A l’école, il est aussi victime de sarcasmes, en raison de ses longs membres maigres, de sa ressemblance avec le personnage principal de La Légende de Sleepy Hollow (Ichabod Crane) et de son côté « rat de bibliothèque » (une expérience assez similaire à celle du Pingouin d’ailleurs). Un jour, il parvient à pénétrer dans la pièce dans laquelle son arrière-grand-mère lui a formellement défendu d’entrer. Il y découvre des livres qui lui enseignent les connaissances scientifiques qui permettent à la vieille dame de fabriquer une substance chimique dont elle enduit la combinaison, ce qui pousse ensuite les corbeaux à l’attaquer. Il développe alors au fil des années différentes versions, de plus en plus puissantes et abouties, de la substance, et les teste sur ses tourmenteurs à l’école.

En se déguisant en épouvantail (Scarecrow en anglais, le surnom qui lui a été donné en raison de son physique) et en brandissant une arme, il provoque, à dix-huit ans, un accident de voiture dans lequel il se venge de deux des personnes responsables de ses tourments (elles sont tellement effrayées par cette apparition que le conducteur perd le contrôle du véhicule). La première est Bo Griggs, qui semble rassembler, dans l’esprit de Jonathan, la plupart des traits caractéristiques des brutes qui le tourmentaient dans son enfance et adolescence. Il reste paralysé suite à l'accident. La seconde, qui elle décède, est la petite amie de Bo (qui a feint d’accepter d’être la cavalière de Crane lors d’un bal costumé un an plus tôt pour mieux se jouer de lui cruellement, avec la complicité de Griggs), Sherry Squires.

C’est à cette occasion qu’il découvre à quel point inspirer la peur aux autres (littéralement jusqu’à la mort) lui procure du plaisir, et qu’il décide d’en faire l’œuvre de sa vie. Il tuera sa grand-mère un peu plus tard pour se venger des tourments qu’elle lui a infligés.

Il suit des études universitaires et devient professeur de psychologie (après avoir expérimenté une de ses formules hallucinogènes sur son professeur, causant sa mort et libérant du coup son poste) à l’université de Gotham, se spécialisant dans les mécanismes de la peur et l’étude des phobies. Cependant, son comportement inhabituel (notamment envers ses élèves – il les utilise sans leur consentement pour des expériences sur la Peur- et envers ses patients à l’Asile d’Arkham) fait qu’il est licencié. Il se lance alors dans une carrière criminelle pour se venger des responsables de sa disgrâce, sous le nom et l’apparence de Scarecrow.
Il devient un ennemi récurrent de Batman (et de Batgirl) et un membre de l’Injustice Gang. De façon ironique, il se retrouvera de l’autre côté de la barrière, puisque, de psychiatre, Batman en fait régulièrement un patient d’Arkham !

Il faut noter qu’il est le mentor du futur Hush (Silence), et qu'après Crisis on Infinite Earths (1986), son origine est retravaillée et qu’il a désormais une peur panique des chauves-souris (bien qu’il soit aussi dit lors de Blackest Night que suite à une exposition régulière à ses propres toxines inductrices de Peur, il soit immunisé à celle-ci –ou « émotionnellement mort », selon l’angle selon lequel on prend cette « faculté », qui s’étend aussi à plusieurs autres émotions -, la seule chose lui faisant encore peur –et l’empêchant de sombrer définitivement dans la folie- étant Batman).

Bien qu’il soit appelé le Maître de la Peur, Scarecrow est surpassé, à Gotham City, par un être, qui en est l’incarnation absolue : Batman. Il tentera donc avec acharnement, au cours d’innombrables affrontements, de trouver toute trace de peur, de phobie ou d’anxiété pouvant jeter à bas un tel symbole. Ce qu’il n’avait pas réalisé, cependant, était que la pire peur de Batman s’était déjà réalisée : la mort de ses parents.

Scarecrow se transforme en Scarebeast



Fright, une super-vilaine et scientifique au service du Pingouin, assiste Scarecrow dans la production et le perfectionnement des substances qui lui servent à induire la peur chez ses adversaires. Cette ancienne généticienne (de son vrai nom Dr Linda Friitawa), déchue de ses prérogatives à la suite d’expériences non autorisées sur l’être humain, reprend une partie des travaux de Scarecrow, en profite pour se soigner de son albinisme et se donner des super-pouvoirs (notamment la faculté d’exhaler des neurotoxines) et surtout transforme à son insu Jonathan Crane en un monstre appelé la Scarebeast (l’ « Epouvantable »). Le Pingouin utilise ce monstre pour tuer ses sbires déloyaux.
La Scarebeast, outre une apparence monstrueuse, a une force et une endurance surhumaines, et est surtout capable d’émettre par elle-même (et non pas à cause de gadgets technologiques) un gaz hallucinogène encore plus puissant que la formule normale de Scarecrow.

Dans les histoires DC postérieures, Crane a repris son apparence normale de Scarecrow (apparemment suite à une injection massive de tranquillisants par Batman). Il faut aussi noter que Darkseid transformera lui aussi Crane sur sa planète, Apokolips, avant qu’il ne soit secouru par Batman et Superman (ce qui est d’autant plus chevaleresque de la part de ce dernier que Scarecrow a coopéré avec un des lieutenants de Darkseid, Desaad, pour capturer l’Homme d’Acier).

Scarecrow, membre du Sinestro Corps ?



Lorsque Amon Sur (membre éminent du Sinestro Corps) meurt, son anneau, doué d’une volonté propre, cherche un nouveau porteur (tiens, tiens, mais où est-ce que j’ai déjà vu ça moi ? une obscure trilogie de films, je crois …), et il jette son dévolu sur Scarecrow (logique, vu que les pouvoirs des anneaux jaunes –voir la fiche de Sinestro- sont basés sur la peur inspirée aux autres). Heureusement, deux membres éminents du Green Lantern Corps empêchent cela.
Durant Blackest Night, afin de combattre les Black Lantern (il est immunisé à la terreur qu’ils inspirent du fait de son inaptitude à ressentir les émotions), il rejoint finalement le Sinestro Corps, avant de se faire dérober son anneau par Lex Luthor. Pour se venger, il kidnappe et assassine des employés de Lexcorp, et Robin et Supergirl tentent alors de l’arrêter. Il utilise alors sur la belle Kryptonienne une nouvelle version surpuissante de sa toxine, capable d’affecter même cette race quasi-invincible. Cependant, Supergirl parvient à se reprendre et à aider Robin à le neutraliser.

Scarecrow est de nouveau enfermé à Arkham, mais parvient à s’en échapper à la faveur du chaos causé par Deathstroke, qui envahit l’asile pour en libérer un des détenus.

Affiliations



Outre sa participation régulière à l’Injustice Gang, déjà évoquée, il faut noter que Scarecrow coopère parfois avec un autre super-vilain en « duo » (ou en trio à la rigueur, par exemple avec Hush et Riddler), comme avec le Joker ou le Pingouin par exemple. Il a aussi fait partie de la Ligue d’Injustice, de la Société Secrète des Super-Vilains (brièvement ; version Alexander Luthor) et (pour 24 heures) du Sinestro Corps (également appelé Yellow Lantern Corps) et de la Legion of Doom. Il faut cependant être clair sur le fait que ses méthodes rendent sa coopération avec d’autres super-vilains assez malaisée.

Apparence



Nous avons déjà un peu évoqué son physique singulier, donc il nous suffira d’ajouter qu’il mesure 1m80 pour 64 kg (donc, grand et maigre), avec des cheveux marrons et des yeux bleus. Son accoutrement rappelle en tout point celui d’un Epouvantail : vêtements et masque de toile épaisse, paille, chapeau à larges bords, cape déchirée ou parfois long imperméable, etc …
En tant que Scarebeast, son apparence est horrible au-delà de toute description. Il n’a alors véritablement plus rien d’humain, avec sa large gueule garnie de crocs acérés, ses yeux jaunes, sa longue langue, un corps déformé mais massif, des membres grotesquement élargi aux extrémités mais réduits à l’épaisseur (et à l’aspect) d’un os au-dessus des articulations (coude et genou), …

Armes et Capacités



Outre des techniques de guerre psychologique, Scarecrow emploie une variété de toxines (sous forme d’aérosol, diffusé par un projecteur à main –en forme de crâne- ou relâchés en brisant des réservoirs miniaturisés en forme de brins de paille) pour faire croire à ses victimes que leurs pires phobies sont devenues réalité. Son costume d’Epouvantail est aussi conçu pour augmenter les effets de la peur qu’il instille (et pour le protéger le plus possible des effets de sa propre toxine, auquel il finit par s’habituer de toute façon au fil du temps, devenant incapable de ressentir la peur, sauf en présence de Batman).

Bien que son physique ne s’y prête à priori guère, il est capable de se débrouiller en combat à mains nues, employant alors une technique très personnelle appelée « danse violente » et qui semble être au moins en partie dérivée d’arts martiaux chinois comme la Boxe de la Grue Blanche ou le Zui Quan (ou boxe de l’homme ivre). Il utilise aussi parfois une faux en conjonction de cet art martial.

Il a pour habitude de laisser des brins de paille sur les lieux de ses forfaits, comme « signature ».

Scarecrow au cinéma



Scarecrow a essentiellement été incarné au cinéma par l’acteur Cillian Murphy dans les deux Batman réalisés par Christopher Nolan, en 2005 et 2008. Son histoire est fidèle à celle des comics : c’est le psychiatre en chef de l’Asile d’Arkham, et il utilise son gaz / aérosol pour conduire des expériences sur ses patients. Il porte un sac de paille (et non le costume traditionnel plus complet et « halloweenesque » du Scarecrow des comics) dissimulant un masque à gaz pour éviter qu’il ne soit exposé à ses propres compositions (dont les ingrédients lui sont fournis par Ra’s al Ghul).

Cet article a été vu 5170 fois

DC UNIVERSE ONLINE software © 2010 Sony Online Entertainment LLC. Tous les autres éléments © 2010 DC Comics.
SOE et le logo SOE sont des marques déposées de Sony Online Entertainment LLC.
DC UNIVERSE et tous les autres caractères et éléments y afférant sont des marques commerciales de et © DC Comics.
Copyright © 2009 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Lord Coxie Template: Cypher, Code: JB