Parasite



Parasite est le pseudonyme porté par plusieurs super-vilains de l’univers DC (dont la première version est créée en 1966) partageant, outre le nom, la faculté d’absorber l’énergie, les connaissances et surtout les super-pouvoirs des autres. Ce personnage est considéré comme un des dix plus grands ennemis de Superman, aux côtés de gens comme Lex Luthor, Brainiac, Metallo, Doomsday ou Bizarro.

Origines



Comme pour de nombreux autres personnages de l’univers DC, ses origines ont été modifiées par Crisis on Infinite Earths (voir le Guide de l'univers DC) :

Origines pré-Crisis



Raymond Maxwell Jensen est un ouvrier travaillant dans un centre de recherche. Croyant que celui-ci cache la paie dans des conteneurs de stockage, il les ouvre, sans savoir qu’ils contiennent en fait des matériaux d’origine interstellaire émettant des radiations. Ils se transforme alors en une entité hideuse à la peau violette (et chauve) capable, lorsqu’elle touche quelqu’un, d’absorber ses particularités physiques et mentales. Il prend à compter de ce jour le pseudonyme de Parasite. Raymond devient dépressif car sa transformation lui interdit désormais le moindre contact avec sa famille.

Lorsqu’il touche Superman, il est capable d’absorber une (petite) fraction de son pouvoir. Il aura un certain nombre d’autres confrontations avec Superman avant Crisis, mais ne parviendra jamais à le vaincre (vous me direz, ça se saurait : un seul vilain a réussi à réellement vaincre Superman, et il s’agit de Doomsday). Une de ses particularités est qu’il a connaissance de l’identité secrète de l’Homme d’Acier, un fait dont il se sert à son avantage. Un autre atout est que son intelligence augmente avec le nombre d’absorption, ce qui fait qu’il est maintenent capable de mettre en œuvre des plans ambitieux et machiavéliques pour abattre son ennemi (comme lorsqu’il a créé une nouvelle version, plus forte, de Solomon Grundy).

Origines post-Crisis



Il y en a en fait plusieurs :

Rudy Jones



Rudy est un technicien de surface dans la division des S.T.A.R Labs de Pittsburgh. Or, Darkseid se rappelle la version pré-Crisis de Parasite et manipule Rudy pour qu’il en devienne une autre incarnation. Il le conduit à penser qu’un container contient quelque chose de valeur, et, lorsque Rudy l’ouvre, il est exposé à des radiations qui le transforment en une créature chauve hideuse (comme précédemment) mais à la peau verte cette fois. Son pouvoir est cette fois plus extrême, car c’est carrément l’énergie vitale des gens qu’il absorbe, les réduisant à l’état de squelettes. Cette énergie lui est … vitale (vous aurez remarqué le jeu de mot) car son corps a une faim constante, qu’il ne peut assouvir par lui-même, ce qui fait qu’il doit puiser son « carburant » chez d’autres.

Il crée de nombreux problèmes sous le nom de Parasite, et il est plusieurs fois capturé et emprisonné à Belle Reve (célèbre prison pour Métahumains ; voir le Guide de l’univers DC pour ce dernier terme). Lors d’une de ces incarcérations, les médecins du centre tentent de le rendre à nouveau humain, mais le procédé ne réussit qu’à rendre sa peau violette et à augmenter son pouvoir d’absorption, qui s’étend désormais à d’autres formes d’énergie que l’énergie vitale : désormais, il peut aussi absorber, par exemple, l’électricité et la chaleur.

Lors d’un conflit, il absorbe une immense quantité d’énergie thermique relâchée par les rayons jaillissant par les yeux de l’Homme d’Acier, ce qui mène à une nouvelle transformation : il devient plus grand, plus hideux (sa bouche ressemble désormais à une gueule de sangsue) et son pouvoir d’absorption s’étend encore, lui permettant d’absorber l’énergie cinétique et l’énergie psychique de ceux qui utilisent des pouvoirs mentaux. Cependant, cette augmentation en puissance s’accompagne aussi en parallèle d’une augmentation de ses besoins en « nourriture ».

Fusion Rudy Jones / Torval Freeman



A un moment, il absorbe l’intelligence du Docteur Torval Freeman, un scientifique dont la force de caractère lui permet de « survivre » (si on peut appeler ça comme ça) en tant que sous-personnalité au sein de celle de Parasite / Rudy Jones. Ce nouvel esprit combiné rend le Parasite encore plus redoutable, à cause des grandes facultés intellectuelles de Freeman.
Recruté dans le Superman Revenge Squad, Parasite manque de mourir à deux reprises, une fois (involontairement) à cause de Superman, et une fois à cause de Supergirl.

Parasite « 3.0 »



Lorsqu’il absorbe les énergies électromagnétiques de Strange Visitor (qui est en fait une fusion de Sharon Vance, amie d’enfance de Clark Kent à Smallville et de Kismet, un des Seigneurs de l’Ordre –voir la fiche du Docteur Fate à leur sujet-), Parasite subit une nouvelle mutation, qui lui permet de garder à volonté les intellects absorbés (le cas de Torval Freeman étant jusque là inhabituel et exceptionnel) et pendant 24 heures les énergies volées. Après avoir absorbé un métamorphe (un être capable de changer de forme), il devient aussi capable de prendre à volonté l’apparence et le profil génétique de ses victimes.

Parasite se sert de ce pouvoir pour prendre l’apparence de Loïs Lane et apprendre grâce à elle l’identité secrète de Superman (qu’il ne connaissait pas jusque là, contrairement à la version pré-Crisis). Il s’en sert aussi pour torturer psychologiquement Superman (notamment en allant badiner avec Lex Luthor) et drainer petit à petit ses pouvoirs. Cependant, il acquiert aussi sa vulnérabilité à la Kryptonite, ce qui cause son décès. Loïs Lane restant malgré tout introuvable, Superman fait appel à Batman pour la retrouver, gagnant au passage une vision plus claire des méthodes de celui-ci dans l’affaire.

C’est comme dans les films, il faut tuer le monstre deux fois … (et encore)



Quelques années plus tard, on le retrouve vivant, ayant survécu (mystérieusement) à l’empoisonnement à la Kryptonite et à la fureur de Lex Luthor (enragé de s’être laissé abuser par une fausse Loïs Lane). Cependant, son langage est plus châtié (ce qui conduit à penser que la personnalité de Freeman est devenue dominante), son apparence moins monstrueuse (il n’a plus ses horribles dents de sangsue) et son costume est désormais identique à celui de Raymond Jensen (version pré-Crisis de Parasite).

Alex et Alexandra Allston



En 2004, le super-vilain Ruin transforme deux adolescents en deux Parasites, un violet et un vert. Le garçon meurt rapidement, tandis que sa sœur (la version verte) survit pour intégrer la Société Secrète des Super-Vilains d’Alexander Luthor Junior (version venue d’un monde parallèle de Lex Luthor).

Version Post-Infinite Crisis


Dans cette série de comics DC de 2005-2006, les origines de Parasite sont redéfinies. Rudy est toujours technicien de surface à l’origine, mais au Daily Planet cette fois. Il absorbe une nourriture contaminée par des radiation émises par la Kryptonite, ce qui le transforme en Parasite.

Affiliations



Les différentes incarnations et « versions » de Parasite ont fait partie, excusez du peu, du Superman Revenge Squad, de la Ligue d’Injustice et de la Société Secrète des Super Vilains de Libra (Balance).

Pouvoirs



Nous les avons déjà amplement décrits, ainsi que leur évolution. Il nous suffira d’ajouter que la version fusionnée Jones / Freeman gagne aussi une force, une agilité et une endurance améliorées en volant la force vitale de ses adversaires.

Parasite dans Smallville



Parasite apparaît, incarné par l’acteur Brendan Fletcher, dans la saison 8 de Smallville, au sein d’une équipe d’adolescents ou de jeunes adultes dotés de super-pouvoirs formée par Tess Mercer et vouée à retrouver l’alter-ego humain de Doomsday, Davis Bloome (dans Smallville, Doomsday a deux formes, la monstrueuse familière aux lecteurs de comics DC et une autre, humaine : c’est une sorte de Dr Jekyll et Mister Hyde). Pour la petite histoire, cette équipe est aussi formée de Neutron, Livewire (version super-vilain, à ne pas confondre avec le super-héros Live Wire de la Légion) et Plastique.

Dans cette version, il peut absorber les super-pouvoirs de ses victimes, et ce vol est permanent (bien qu’il puisse choisir de les leur rendre volontairement, ce qu’il fait après avoir volé ceux de Clark Kent lorsque Oliver Queen l’expose à des radiations de Kryptonite : en prenant les pouvoirs de Superm… euh, pardon, de Clark Kent –qui ne sera Superman qu’à la fin de la série- il a aussi hérité de sa seule faiblesse). Ses origines sont aussi différentes, puisqu’il fait partie des nombreuses personnes a avoir acquis ses pouvoirs suite à l’exposition à la première pluie de météorites de Kryptonite. Son apparence est aussi intégralement humaine.

Cet article a été vu 2163 fois

DC UNIVERSE ONLINE software © 2010 Sony Online Entertainment LLC. Tous les autres éléments © 2010 DC Comics.
SOE et le logo SOE sont des marques déposées de Sony Online Entertainment LLC.
DC UNIVERSE et tous les autres caractères et éléments y afférant sont des marques commerciales de et © DC Comics.
Copyright © 2009 Univers Virtuels pour le contenu du site.
Design : Lord Coxie Template: Cypher, Code: JB